L’été des Bookstagrammeurs 📚📸🌴

Revenons sur cette belle saison qui se termine dans une dizaine de jours (et qui a été plutôt moche chez moi d’ailleurs), avec des comptes 100% féminin(e)s et 100% français(es) ! 🍹🍉🌴🌊

Débutons par un compte français, celui de Maurane. Un compte qui nous fait rêver. @despagespoursenvoler_

Un second compte français, cocorico ! Tess de @histoiredelire nous partage des photos très travaillées.

Poursuivons avec le compte d’Alexia @share_livres ! Encore un compte français. L’été nous va bien !

Définitivement, les françaises subliment l’été… Le compte d’Amélie @maman_bouquine va vous rafraichir.

Admirez les photos si créatives de Laura du compte @lauradesmots !

Et le dernier, celui de Léa @les.livres.de.lea !

BONUS : pour les gourmands, un compte de recettes qui donnent vraiment envie, celui d’Amna @amna_foodie

Signé C. 🍹🍍🌴

PokeMMO – Kanto – Pokémon Rouge Feu #4

Nous avons désormais trois badges, nous allons devoir traverser LA grotte sombre de Kanto. Celle où il va faire tout noir (ta gueuuuule ! Merci et bravo à ceux qui ont la référence). Sans Flash, vous devrez la traverser à l’aveugle, en étant régulièrement défié par des dresseurs nyctalopes et harcelé des Racaillou, des Nosferapti, des Machoc, des Onix et des Férosinge. Beau programme n’est-ce pas ? En sortant de cet obscur enfer, vous arriverez dans un endroit plus effrayant encore : Lavanville. Rassurez-vous nous ne ferons que la traverser aujourd’hui. P.S. : Le Pokémon star de cette article, Ortide !

Ortide.pngLa plupart du temps, Ortide dégage un parfum immonde du pistil de sa fleur. Lorsqu’il se sent en danger, la puanteur est encore pire. Lorsque ce Pokémon se sent bien et en sécurité, il ne dégage aucune odeur nauséabonde.

Connaissez-vous le syndrome de Lavanville ou pour les anglophones le Lavender Town Syndrome ? Je vais tout vous expliquer depuis le début, d’abord… (Bloqués #7 comprendra qui pourra). Allez, soyons sérieux, Lavanville est tellement importante que je lui réserve un article tout entier. Pour le moment je vais juste vous dire en quelques mots ce qu’est le fameux syndrome de Lavanville : la musique de cette ville est connue pour ses ondes binaurales, qui auraient poussées des joueurs de moins de douze ans à se faire du mal spontanément, voire se suicider. Il s’agit de la plus connue des Creepypasta du jeu. Revenons à nos Wattouat.

Il n’y a pas d’arène à Lavanville mais il y a la Tour Pokémon, que je vous conseille d’éviter dans un premier temps. De toute manière vous ne pourrez pas aller bien loin. Alors préférez partir à l’ouest, combattre les dresseurs de la route 8. Vous trouverez en plus dans cette zone des pokémons feu comme des Caninos et des Goupix, que je vous conseille de capturer et d’entraîner, puisque nous allons d’un pas décidé vers Céladopole, ville où vous attend votre quatrième badge (le Badge Prisme) que vous gagnerez en combattant dans une arène spécialisée dans les pokémons de type plante. Voilà vous savez ce qui vous attend.

Thé.png Objet clé : une fois à Céladopole n’oubliez pas d’aller chercher du thé à la pension, pour pouvoir le fournir à l’agent de sécurité assoiffé qui vous bloque le passage.

Boîte_Jetons Objet clé : si vous souhaitez jouer au casino (sur PokeMMO la machine permettant de récupérer vos lots est cassé), allez dans les maisons vertes au-dessus de l’arbre permettant d’entrer dans l’arène. C’est un restaurant. Parlez à l’homme qui boit une bière pépouze tout seul en haut de la pièce… Il vous donnera une boite de jeton vide. Allez au Casino pour en acheter et jouer si vous souhaitez vous divertir. P.S. : la boîte peut stocker au maximum 9 999 jetons dans la deuxième génération et 50 000 dans la quatrième.

Bien avant d’aller plus loin, même si je change l’ordre habituel des choses, passons directement à l’arène ! Comme je le disais plus haut, mieux vaut avoir des pokémons de type feu, comme les kikoolol de la team rouge avec leurs Salamèche, Reptincelle ou Dracofeu (le pokémon qui a une tronche de dragon mais qui n’en est pas un), pour passer aisément cette arène spécialisée dans le type plante. Si vous avez opté pour un meilleur starter (mouhahahahaha), pas de panique, vous devriez avoir attrapé des Goupix et des Caninos sur la route comme je vous l’avais conseillé, non ? Sinon retournez sur vos pas, près de Lavanville et attrapez des pokémons de type feu. Avant d’entrer dans l’arène, achetez quelques anti-para, réveil et antidote au centre commercial. C’est parti pour la quatrième arène !

Arène de Celadopole.png

Sprite_3_f_FilletteMiniature_069_XYMiniature_070_XY
Premier combat contre Fillette Cathy, très simple à remporter avec quelques attaques Danseflamme de mon gentil Goupix.

Sprite_3_f_Canon.pngMiniature_043_XYMiniature_069_XYMiniature_069_XYMiniature_043_XY.png
Deuxième combat contre Canon Elodie, comme tous les combats avant la Championne, Goupix les remporte avec des attaques feu.

Sprite_3_f_Topdresseur♀.pngMiniature_070_XYMiniature_043_XYMiniature_044_XY.pngMiniature_002_XY.pngMiniature_069_XY
Le troisième est contre la Topdresseuse Marie et sa team de pokémons plantes.

Sprite_3_f_FilletteMiniature_043_XYMiniature_044_XY
La Fillette Lisa ne pose pas plus de soucis à mon Goupix que les autres dresseuses.

Sprite_3_f_CanonMiniature_102_XY.png
Le Canon Laurence et son Noeunoeuf , âmes sensibles s’abtenir… Hé oui, ça se termine en omelette en un coup de rebondifeu ! 🍳

Sprite_3_f_Pique-NiqueMiniature_002_XYMiniature_001_XY.png
Avant dernier combat avant d’affronter la championne. Nous combattons la Pique-niqueuse Tina avec ses alliés Herbizarre et Bulbizarre.

Sprite_3_f_CanonMiniature_069_XYMiniature_069_XY
Le Canon Tamia est la dernière à se dresser sur notre route avant d’affronter la championne Erika. Goupix a encore fait des merveilles dans ce combat.

Sprite_3_f_Erika.pngMiniature_045_XYMiniature_114_XYMiniature_182_XY.pngMiniature_071_XY.png
La merveilleuse Championne Erika nous accueille avec une team compliquée à affronter à cause des attaques qui provoquent des changements de statuts, comme le sommeil, la paralysie et l’empoisonnement. De plus ses Pokémons utilisent des attaques de vol de vie comme Giga-Sangsue… Je dois avouer que mon Goupix n’a pas été à la hauteur, j’ai donc été obligée d’aller faire un petit rush d’exp avant de retourner affronter la demoiselle…

J’ai envie de vous parler des fameux « Nuzlocke Challenge ». Pour ceux qui ne connaissent pas, le concept est simple, pour augmenter la difficulté du jeu les joueurs doivent accepter deux règles. La première est qu’ils ne peuvent capturer que le premier Pokémon sauvage rencontré dans la zone et seulement celui-ci. La seconde est plus cruelle encore, si un Pokémon est K.O. il est considéré comme mort et ne peut plus être utilisé. D’autres règles additionnelles peuvent être ajoutées, par exemple, l’interdiction d’aller dans un centre de soin ou d’utiliser des objets de soin. Je vous laisse sur le premier épisode d’un Nuzlocke Challenge, effectué par le Youtubeur Deolynk.

Devenez le meilleur dresseur, Signé C.

Le printemps chez les Bookstagrameurs !

Nous venons de passer en été ?! Oups, il semblerait que j’ai un peu de retard. Partons quand même découvrir ce que les boostagrammeurs on publié au printemps. 📸🌷🐰

Les comptes anglophones de vraies pépites ! Voici quelques photos du compte de Laura🌈✨ à retrouver ici @laurabookish … Avouez qu’elle a du talent.

Changeons de style et partons dans le feed d’une experte en manga. Shiawasena haru ! (Pitié, Google Trad, ne me lâche pas sur ce coup. Voyons ce que Mysstik’s Mangas nous propose, l’intégralité de ses publications sont à retrouver ici @mysstiksmangas ! 🌷👌

Un second compte français, cocorico ! @dream.bookeuse nous partage des photos d’un printemps tout en fleurs et en douceur. 🌼🤍

Poursuivons avec le compte @lamelodiedesmots ! Encore un changement d’ambiance, pour notre plus grand plaisir. 🌷🌈

Et pour finir, un printemps verdoyant chez 𝑪𝒂𝒑𝒑𝒖𝒄𝒄𝒊𝒏𝒐.𝒂𝒏𝒅.𝒃𝒐𝒐𝒌𝒔 ☕ ! A retrouver ici @cappuccino.and.books ! 🌳💚

Un peu en retard… Bon printemps à tous,
Signé C. 🌷🌈🐰

School-Live ! – Film 2019 – Adapté de l’anime et du manga Gakkou Gurashi

J’ai appris avec plaisir qu’un film adapté de l’anime et/ ou du manga Gakkou Gurashi était sorti en 2019. Je vous souhaite un bon visionnage et bonne lecture si vous vous laissez tenter par ces œuvres ! Amusez-vous bien. 🌷

Affiche d'annonce du film "School-Live!".
Affiche d’annonce du film « School-Live! ».

Synopsis : Alors qu’une épidémie transforme petit à petit les élèves de leur école en zombies, trois élèves et leur professeur, Yuki, Yûri, Kurumi et Miki, tentent de survivre et de faire perdurer leur Club de Vie de l’École (School-Live).

🌷 Lancement du streaming ! 

Du 720p maximum sur Youtube… Ô malheur, ô disgrâce ! Mais n’appuyons pas immédiatement sur ALT+F4. Dès les premières minutes et rencontres avec les protagonistes, nous savons sans le moindre doute quel personnage incarnent les actrices. Malgré les cheveux « naturels » de ces demoiselles, de part leur attitude, nous savons que Kurumi, Yuki et Megumi sont dans l’infirmerie. Ce qui par contre n’était pas tout à fait cohérent, puis Megumi est une professeur, pas une infirmière… Enfin, passons !

Extrait du film School-live! (Megumi, Yuki, Kurumi).
Extrait du film School-live! (Megumi, Yuki, Kurumi).

Le détail de l’ours en peluche parfaitement similaire à celui de l’anime, j’ai adoré ! Félicitations, au moins pour ce point… 🧸

🌷 Dix minutes de film.

Le début du film se concentre sur la relation amoureuse de Kurumi. Ces passages rendent le personnage encore plus attachant ! Vient ensuite la rencontre entre les filles. Puis après huit minutes « feel good », nous faisons un saut dans le « présent », sans pour autant voir les fameux zombies. Les dix premières minutes passent sans effusion de sang, sans cri, sans peur. Le film présente simplement ses personnages pour notre plus grand plaisir.

Extrait du film School-live! (Yûri et Yuki).
Extrait du film School-live! (Yûri et Yuki).

J’avoue, j’ai choisi ce passage juste pour le dessin du nounours sur le tableau… 🧸

🌷 Trente minutes de film.

Passées les dix premières minutes, nous découvrons enfin les fameux zombies tant attendus ! L’histoire se penche sur l’orgine de l’épidémie et sur le mécanisme de sauvegarde de la jeune Yuki. J’ai particulièrement apprécié la façon dont ils ont pensé la bande son. Cette « distorsion » au niveau de la musique lorsque l’illusion de Yuki se dissipe doucement au profit de la réalité vue par Yûri et Kurumi. Magnifique. Aussi, au bout d’une vingtaine de minutes de film, nous découvrons enfin Miki ! Cette dernière semble avoir survécu dans la cafétéria de l’école. Dans l’anime et dans le manga, me semble-t-il, elle est dans un centre commercial et c’est à l’occasion d’une excursion que les trois filles la sauvent. Grâce à Tarômaru d’ailleurs… Légère déception ici ! J’avais hâte de voir quel chien avait été sélectionné pour incarner ce héros canin mais sachez qu’il n’apparaitra pas dans le film… Plutôt logique cela dit, pas de centre commercial, pas de Tarômaru. 🐶

Extrait du film School-live! (Yûri, Kurumi, Miki, Yuki et Megumi).
Extrait du film School-live! (Yûri, Kurumi, Miki, Yuki et Megumi).

Il y avait de nombreuses scènes intéressantes, mais j’ai porté mon choix sur celle-ci. Elle montre parfaitement la situation actuelle. Une Miki qui a encore du mal à s’intégrer, les trois autres qui se sont adaptées à cette nouvelle vie grâce au souvenir de Megumi (si vous regardez bien, cette dernière n’a pas d’assiette, ce qui confirme qu’elle n’est que l’illusion des filles). Et puis, je n’ai pas pu résister à l’appel de la nourriture ! 🍝

🌷 Une heure de film.

Vient passage début épidémie, avec Kurumi qui se prend de plein fouet cette nouvelle réalité qu’elle n’imaginait pas le matin même. Contrairement à l’anime et au manga, nous voyons comment son amoureux est contaminé. En la sauvant. Je n’ose à peine imager la culpabilité et le désarroi de Kurumi. Pour les autres filles, nous voyons que Miki n’apprécie pas Yuki. Elle semble irritée par l’innocence de cette dernière. Une scène nocturne nous montre même qu’elle la repousse sciemment. En effet, Yuki en bougeant pose sa main sur Miki, qui s’empresse de l’enlever en soufflant d’agacement. Quelques scènes plus loin, une nouvelle nuit, Yuki réitèrera et cette fois Miki serrera sa main… Car entre temps, Miki tentera de quitter l’école, se retrouvera encerclée par les zombies en compagnie de Yuki. Kurumi viendra à leur secours et Yûri également mais de loin. Une fois les deux jeunes filles devenues amies, Miki pourra s’ouvrir à l’ensemble du groupe. C’est ensemble qu’elles iront dans la réserve où Kurumi devra affronter son petit ami zombifié, mais ce n’est pas elle qui le tuera, c’est Yûri. Suite à cela nous avons une scène touchante ou Kurumi exprime ses sentiments (un flash back nous permet de voir la déclaration du garçon). Enfin, une fois Kurumi et Miki soignées de leurs démons, les quatre filles obtiendront un moment de répit dans cette nouvelle vie pleine de danger.

Extrait du film School-live! (Kurumi hésite à attaquer son petit ami zombifié).
Extrait du film School-live! (Kurumi hésite à attaquer son petit ami zombifié).

🌷 Film terminé.

Les filles, durant cette période d’accalmie, parlent du futur. Elles organisent même une fête, mais l’alarme incendie fait cesser les festivités… Les zombies entrent dans l’école. Les filles se battent de leur mieux, elles sont séparées les unes des autres. Kurumi sort de l’école, elle se réfugie sur le toit d’une voiture. De là où elle est, elle peut malheureusement voir les plantations flamber. Alors que le désespoir tente de la saisir, un souvenir lui revient. Son amoureux lui rappelle qu’il l’aime parce qu’elle est forte. Galvanisée par ces mots, elle arrive à rejoindre Miki et Yûri. Yuki manque à l’appel. Elle est seule. Elle fuit un zombie calciné et tombe sur celui d’une personne connue… Il s’agit de Megumi. Le rythme du film se calme, un flashback nous montre les dernières paroles de Megumi à ses élèves. Yûri, Kurumi et Miki arrivent enfin et constate que le zombie est attaché par une corde. Leur professeur ne voulant pas être un danger pour elle avait pris soin de se ligoter avant de devenir un zombie. C’est Kurumi qui lui mettra le coup fatal. Yuki prend enfin conscience de la réalité. Les quatre filles quittent l’école après préparé et participé à une cérémonie de remise de diplôme, pour dire adieux à leur école et au club. FIN ! 🌷

Extrait du film School-Live (Kurumi, Miki, Yuki, Yûri).
Extrait du film School-Live (Kurumi, Miki, Yuki, Yûri).

Vous trouverez mon avis sur le manga et l’anime en consultant cet article.

Pour conclure, le film malgré ses défauts est une adaptation très correcte de ces œuvres ! Quelques incohérences entre les versions, des zombies qui auraient pu être mieux travaillés, et surtout un Tarômaru absent… Mais dans l’ensemble, tant le jeu d’acteur, d’actrice devrais-je dire, que la réalisation est agréable. Pourtant je ne suis pas une grande fan des adaptations de manga. Félicitations à ceux qui ont travaillé sur ce film. P.S. : la prochaine fois, prenez un chien, c’est top les chiens. 🐶

Bon visionnage ! Signé C. 😉