FOCUS : Tome 4 – Les artefacts du pouvoir – Maggie Furey

Résumé : L’ultime conflit ! Aurian vient de subir une amère défaite. Elle n’a pas réussi à prendre le contrôle de l’Épée de Feu, son seul moyen de défense contre les forces du mal. Ce faisant, elle a sans le vouloir libéré les terribles et imprévisibles Phées qui se déchaînent sur sa terre natale. Nul ne saurait dire comment tout cela va finir. Et voilà qu’à présent Aurian doit voyager dans le temps… Eliseth, l’ambitieuse Mage qui est la Némésis de notre héroïne depuis le premier jour, s’est emparé à la fois de l’Épée de Feu et d’Anvar, le grand amour d’Aurian. Celle-ci doit à présent voyager dans un futur incertain en compagnie d’une poignée d’alliés. Sachant qu’elle doit vaincre Eliseth, qui contrôle le Chaudron de la Réincarnation, sans détruire le monde au passage, Aurian fera face à de nombreux dilemmes avant d’atteindre Dhiammara, l’antique cité du peuple dragon. C’est là, au cœur du royaume d’une race éteinte, que se déroulera l’ultime bataille, avec pour seules issues la victoire ou la mort.


Note personnelle : 
★ ★ ★ ★ ☆

Anecdote : J’avais très peur que ce dernier tome ressemble aux tomes 2 et 3 qui m’avaient déçue. J’avais oublié l’histoire et les personnages d’ailleurs.

Le tome commence juste après la disparition d’Aurian. Ses alliés sont confus. Sa mère va vouloir dans un premier temps chasser ses humains de sa forêt à nouveau détruite. Elle va ensuite à notre plus grande surprise se retourner contre les Phées qui tentent d’attaquer ses mêmes personnes…

Oui, c’est un excellent début ! Mais attendez un peu. Nous retrouvons ensuite Eliseth qui a voyagé dans le temps, tout comme Aurian, Anvar et d’autres. La Mage du Climat, la grande méchante de l’histoire (avec Miathan évidemment), découvre les pouvoirs du Chaudron de la Réincarnation et elle n’hésite pas à s’en servir.

Ce n’est pas tout, même si tout cela semble déjà palpitant… Des Phées révoltés réduisent en esclavage les humains ! Haha, avouez que ça vous révolte. Mais Maggie ne s’est pas arrêté là… Puisqu’elle a décidé qu’Anvar arriverait en même temps et au même endroit qu’Eliseth après avoir traversé le vortex. Cette dernière n’a évidemment fait qu’une bouchée du mage. Et c’est là que ça devient vraiment intéressant. Forral qui refuse toujours son décès, va sans le vouloir voler le corps d’Anvar qu’Eliseth ramène à la vie dans le but de le contrôler.

Nous assistons d’ailleurs aux retrouvailles entre Aurian et le bretteur un peu plus tard dans le roman. Et quelles retrouvailles… Elles sont si tristes… Vous imaginez l’horreur de cette situation ? Son premier amour se retrouve dans le corps de son nouvel amant. En perdre un pour retrouver l’autre. Et pire encore ! Est-ce qu’elle pourra accepter de rendre Forral à la mort pour retrouver Anvar ? Ou laisser Anvar pour garder le bretteur dans son corps ? Je trouve que l’auteure a su donner une émotion et des réactions logiques à ses personnages. Dans les pages suivantes, nous découvrons un Forral parfaitement antipathique (et vous savez à quel point j’adorais le bretteur), très, non, trop protecteur. Il s’inquiète pour Aurian, il n’a pas encore intégré l’évolution de la Mage, il était amoureux d’une jeune femme qui n’existe plus. Cela dit, cet échange de corps permet à Forral de rencontrer Wolf. J’avais complètement oublié qu’il était son fils et non celui d’Anvar. D’ailleurs, il y a ce sacrifice terrible à la fin du roman, qui m’a arraché quelques larmes… Forral, meilleur perso ever !

Un petit mot sur la relation entre Shia et Khanu peut-être ? Qu’est-ce qu’il s’est passé Maggie ?! Pourquoi d’un coup nous tombons sur la reproduction (un peu rapide d’ailleurs, au vu de tout ce qu’a enduré Khanu avant de conquérir Shia) de deux panthères ?! C’était assez marrant comme passage finalement, l’auteure s’est (très) gentiment lâchée. 😊

Mention spéciale sur la mort d’Eliseth ! Nous sommes tous ravis qu’elle se fasse démonter sévèrement par Aurian. Presque le meilleur passage du roman ! 😂 Tranchée en deux du haut du crâne jusqu’à la moitié du torse, voilà, c’est tout ce qu’elle méritait.

Je ne sais pas vous, mais j’avais complètement zappé cette histoire de dragons ! C’était une jolie fin dans l’écriture de ses descriptions. Enfin bref.

Il se passe énormément de choses dans ce dernier tome. Je trouve néanmoins qu’il manque certaines réponses que serait en droit de réclamer le lecteur. Je n’ai pas entendu parler d’un éventuel tome 5… Mais, il serait sage de rester sur ce tome plutôt que de risquer de nous proposer quelque chose qui se rapprocherait des tomes 2 et 3.

Bonne lecture ! Signé C.

Les secrets de l’île – Viveca Sten

Résumé : Une froide journée de septembre, l’étudiant Marcus Nielsen est retrouvé mort dans son appartement de Nacka. Tout semble indiquer un suicide. Mais sa mère, convaincue qu’il a été assassiné, supplie la police de ne pas classer l’affaire. Quand l’inspecteur Thomas Andreasson commence à enquêter, les pistes semblent mener à la base militaire de Korsö, devant l’île de Sandhamn, où le corps d’un autre homme vient d’être retrouvé.

Les secrets de l'ile.png

Note personnelle : ★ ★ ★ ★

Avis : Il s’agit d’une série de romans « Enquêtes de Thomas Andreasson et Nora Linde ». Le roman « Les secrets de l’île » est donc le quatrième de cette série. J’ai eu peur de me retrouver dans la même situation que lorsque je me suis attaqué à la série de romans de Jo Nesbo, où j’ai commencé par « Le bonhomme de neige » où était dévoilé le nom du tueur du premier roman de la série « L’homme chauve-souris », que j’ai lu juste après, l’auto-spoil de la mort qui tue. Bref, revenons à ce roman !

On a donc une histoire scindée en trois parties durant tout le livre, une partie où Thomas enquête, une partie sur la vie familiale de Nora Linde (qui doit probablement avoir une importance plus grande dans les autres romans, parce que dans celui-ci sa présence n’apporte rien à l’histoire), et des passages d’un journal intime.

J’ai trouvé appréciable le contraste entre les temps, d’être balancé dans les rangs militaires des chasseurs-côtiers, puis renvoyé trente ans plus tard au milieu d’une enquête où l’on retrouve les mêmes personnages. Grâce aux recoupements entre le journal intime et les découvertes de Thomas, on peut comprendre ce qu’il se passe, tout en restant dans le flou : on ne sait pas pour autant qui assassine les victimes. Bien entendu on peut avoir une vague idée et même trouver des mobiles sans avoir de certitudes qui nuiraient au suspense. 😉👍

COLD WINTER CHALLENGEAnecdote : Roman lu pour le #ColdWinterChallenge 2018, menu « stalactites ensanglantées ». ☁⛄💖 La photo n’est pas de moi, hélas, j’ai donc choisi d’emprunter cette image qui vient du compte Instagram @Readersisters, que vous pouvez retrouver ici.

Bonne lecture ! Signé C.